Coronavirus : le sport entre parenthèses

Illustration d'un ballon de football
Illustration d'un ballon de football. — DR

Comme dans tous les secteurs de la vie quotidienne, le coronavirus fait des ravages dans le monde du sport, où les annulations de compétitions s’enchaînent.

« On arrête tout ? » titre la Une du journal L’Équipe ce vendredi 13 mars. En effet, les manifestations sportives du monde entier se mettent en pause à la chaîne en raison de la pandémie de coronavirus. La tenue d’autres compétitions plus lointaines sont également remises en question.

Le football à l’arrêt

L’information vient de tomber : la Ligue de Football Professionnel vient de décider la suspension de la Ligue 1 et de la Ligue 2 jusqu’à nouvel ordre. Les rencontres qui devaient se jouer à partir de ce soir et tout le week-end sont donc annulées. Hier dans la soirée, la Fédération Française de Football avait annoncé l’arrêt du championnat amateur. La France rejoint donc l’Espagne, le Portugal, les Pays-Bas, les États-Unis et bien sûr l’Italie qui ont également stoppé leur championnat. Seules l’Allemagne jouera ses matchs à huis-clos ce week-end, et l’Angleterre dans des conditions normales (sous réserve de modifications).

De nombreux joueurs de football sont touchés par le virus : en Angleterre, Hudson-Odoi de Chelsea et l’entraîneur d’Arsenal Mikel Arteta ont été contrôlés positif, alors que le Français de Manchester City Benjamin Mendy a été placé en quarantaine. En Italie, la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo est également en quarantaine suite au dépistage positif de Daniele Rugani, tout comme le Real Madrid de Zidane en Espagne. Se réunissant mardi matin, l’UEFA devrait également suspendre la Champions League, l’Europa League, et pourrait annoncer le report de l’Euro 2020 en 2021.

Le monde du sport impacté

Dans les autres sports, c’est également l’hécatombe. Aux États-Unis, la NBA est mise à l’arrêt suite au test positif au Coronavirus du basketteur français Rudy Gobert, tout comme la NHL en hockey et la MLB en base-ball. En rugby, trois matchs du Tournoi des Six Nations ont été reportés et devraient se jouer en octobre : Irlande-Italie, Italie-Angleterre et France-Irlande. En Formule 1, le Grand Prix d’Australie de dimanche est d’ores-et-déjà annulé suite à un contrôle positif dans les rangs de McLaren, tout comme celui de Chine prévu le 5 avril. Le circuit masculin ATP de tennis, la saison de ski alpin, la coupe du monde de biatlhon, les 24h du Mans, le Marathon de Paris sont également annulés ou repoussés. Seuls le Paris-Nice en cyclisme, et le Players Championship de Golf en Floride auront lieu ce week-end. Dans l’incertitude de la durée de l’épidémie du COVID-19, il commence à se murmurer que les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 seraient menacés.

Reste à savoir comment le monde du sport va gérer l’organisation des compétitions et supporter l’impact économique que va engendrer ces interruptions à durée indéterminée. Ce qui est certain, c’est que les passionnés de sport vont se retrouver désemparés pendant quelques temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *