Catégories Société

Attentat du 11 septembre : un manuel scolaire épinglé pour conspirationnisme

Le 11 septembre 2001, deux avions s’écrasaient sur les tours jumelles du Wall Trade Center, à New York.
Le 11 septembre 2001, deux avions s’écrasaient sur les tours jumelles du Wall Trade Center, à New York. — Robert J. Fisch.

Un ouvrage scolaire destiné aux étudiants de classes préparatoires sème le trouble sur l’origine des attentats du 11 septembre 2001. Enseignants et observatoire s’indignent.

Les attentats du 11 septembre 2001 « sans doute orchestrés par la CIA » ? C’est ce qu’avance un manuel scolaire, destiné aux étudiants de classes préparatoires et de Sciences Po. Ce passage, issu de l’ouvrage Histoire du XXe siècle en fiches, paru en novembre dernier aux éditions Ellipses, a été dénoncé vendredi 17 janvier par l’observatoire du conspirationnisme, Conspiracy Watch.

Au cours des derniers jours, plusieurs professeurs de l’enseignement secondaire se sont offusqués devant ce passage : « … le quadruple attentat terroriste du 11/09/2001 à New York et Washington. Cet événement mondial – sans doute orchestré par la CIA (services secrets) pour imposer l’influence américain au Moyen-Orient ? – touche les symboles de la puissance américaine sur son territoire. »

« Sur le chemin d’une théorie du complot bien connue »

Le site Conspiracy Watch, qui traque les théories du complot, a réagi dans un article publié sur son site : « cette incise aussi courte que choquante met en effet inévitablement le lecteur sur le chemin d’une théorie du complot bien connue, celle qui accuse la CIA d’avoir organisé les attentats du 11 septembre 2001 contre son propre pays afin de disposer d’un alibi pour intervenir sur le théâtre moyen-oriental. » Selon le site, la forme interrogative de la formulation « semble n’être destinée qu’à atténuer la dimension affirmative du propos (« sans doute »), à la manière d’un complotisme qui ne s’assumerait pas complètement. » Un passage qui peut donc semer le trouble, surtout dans l’esprit de jeunes gens « moins perméables que la moyenne aux théories du complot », estime Conspiracy Watch, qui rappelle que, selon un sondage Ifop, 21 % des moins de 35 ans (contre 7% seulement chez les plus de 65 ans) approuvent l’idée que le gouvernement américain a été impliqué dans la mise en œuvre des attentats du 11 septembre 2001.

Face à la polémique, l’éditeur Ellipses a tenu à s’exprimer et affirme ne pas cautionner ce passage. « Cette phrase, qui fait écho à des théories du complot dénuées de tout fondement factuel, n’aurait jamais dû se retrouver dans le présent ouvrage. Elle ne reflète ni la ligne éditoriale d’Ellipses ni la position de son auteur », précise l’éditeur sur son site. Sur la fiche de présentation du livre, Ellipses ajoute que l’auteur, Jean-Pierre Rocher, diplômé de Sciences Po Paris et professeur certifié d’histoire-géographie, souhaite supprimer le passage de son livre et plaide l’erreur.

Un addenda devrait être rédigé et ajouté à tous les exemplaires de l’ouvrage qui n’ont pas encore été distribués en librairie, soit environ un millier de livres. Pour les 160 exemplaires déjà distribués, l’éditeur s’engage à informer les libraires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *