Covid-19 en France : dans quelles régions l’épidémie reprend-elle ?

Un test Covid-19 par prélèvement nasal
Un test Covid-19 par prélèvement nasal (illustration). — DR

Plus de deux mois après le début du déconfinement, certaines régions françaises connaissent une reprise de l’épidémie de Covid-19. De quoi inquiéter les autorités sanitaires.

« la circulation du virus tend à progresser ». C’est le constat sans appel du point hebdomadaire de Santé publique France. Il faut rester « particulièrement vigilants et actifs contre le virus » confirme le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce matin sur France Inter. Face à cette recrudescence, il a annoncé ce jeudi devant l’Assemblée nationale que le port du masque sera rendu obligatoire à partir de la semaine prochaine dans les établissements clos recevant du public. Si l’on ne peut pas encore parler de seconde vague de l’épidémie de Covid-19 en France, certaines régions inquiètent.

Inquiétudes en Mayenne et en Nouvelle-Aquitaine

Dans l’Hexagone, c’est le département de la Mayenne qui préoccupe le plus les autorités sanitaires. Assez pour placer le département en situation de vulnérabilité élevée. D’après le directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire, Jean-Jacques Coiplet, le seuil d’alerte a été dépassé avec 50,1 nouveaux cas pour 100.000 habitants détectés en sept jours, et le taux de reproduction atteint 1,50 contre 1,20 au niveau national. Un plan de dépistage massif a été lancé sur toute la population âgée de plus de 10 ans, soit environ 300 000 personnes, au rythme de 1 200 tests par jour.

Par ailleurs, l’ARS a fait part d’une « évolution inquiétante » en Nouvelle-Aquitaine. Dix foyers épidémiques ont été recensés, contre seulement trois en fin de semaine dernière. Parmi eux, six sont liés à des « événements privés » à Bordeaux, Brive et Châtellerault, et deux sont issus d’un « réseau familial élargi » dans la Vienne. L’ARS y voit un manque de prudence de la part de la population, et l’appelle « à se ressaisir et à appliquer rigoureusement les gestes barrières ».

Des signaux de reprises à Paris et Marseille

Les deux plus grandes villes du pays sont particulièrement scrutées. Concernant la capitale, Olivier Véran assure avoir reçu des « signaux faibles de reprises épidémiques en provenance d’hôpitaux parisiens », c’est-à-dire un augmentation du nombre d’admissions à l’hôpital et d’appels à SOS Médecin et au Samu. A Marseille, des médecins alertent sur une hausse des contaminations dans la ville. L’IHU Méditerranée Infection recense quant à lui quatorze nouveaux clusters dans le département des Bouches-du-Rhône.

Au-delà de la métropole, le Covid-19 continue de circuler en Guyane, où Santé publique France estime que le pic épidémique n’a pas encore été dépassé, et à Mayotte, où l’épidémie est en phase décroissante mais où la circulation virale reste à un niveau élevé. Les deux départements restent donc en état d’urgence sanitaire jusqu’au 30 octobre.

Une réponse sur « Covid-19 en France : dans quelles régions l’épidémie reprend-elle ? »

Et oui c’était prévisible mais pour relancer l’économie le gouvernement a tout ouvert , frontières, parcs et j’en passe sans compter l’inconscience totale des gens qui font n’importe quoi. Aucun contrôle en France ni au départ ni à l’arrivée dans nos aéroports, et bateaux .
Voilà le résultat . L’économie est relancée et nous on va crever .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *