De nouveaux cas de Covid-19 à Wuhan, en Allemagne et en Corée du Sud

Un homme portant un masque et une visière de protection
Un homme portant un masque et une visière de protection. — Master Sgt. Matt Hecht

A l’heure où la planète se déconfine progressivement, les contaminations repartent à la hausse en Allemagne, en Corée du Sud et à Wuhan, la ville berceau de la pandémie.

La ville n’avait plus recensé de cas depuis le 3 avril, et aucun décès n’avait été signalé en Chine depuis un mois. Pourtant, au lendemain de l’annonce d’une première infection à Wuhan, les autorités chinoises enregistrent aujourd’hui cinq nouveaux cas de Covid-19 dans la ville où la pandémie a démarré en décembre dernier. Le virus n’a donc pas été éradiqué dans cette métropole de 11 millions d’habitants, malgré une mise en quarantaine drastique dès fin janvier, et pour une période de plus de deux mois. Ce jour, la Chine fait état de 17 nouveaux cas.

Un fêtard contamine 54 personnes en Corée du Sud

Mais la Chine n’est pas la seule à connaître une hausse soudaine. Un nouveau foyer épidémique s’est déclaré dans un quartier festif de Séoul en Corée du Sud. En cause, un fêtard de 29 ans qui a fait la tournée des boîtes de nuit le 2 mai dernier alors qu’il affichait des symptômes du Covid-19. 54 personnes ayant fréquenté ces mêmes établissements ont été testées positives au virus. 7 000 personnes s’y seraient rendues depuis cette virée nocturne.

LIRE AUSSI |  Covid-19 : le masque protège-t-il le porteur ou son entourage ?

Ainsi depuis ce dimanche 10 mai, tous les bars et les discothèques de Séoul sont fermés pour au moins quinze jours. le président sud-coréen, Moon Jae-in, estime que cela « fait prendre conscience que ce genre de situation peut se présenter n’importe quand ».

Le taux d’infection remonte en Allemagne

En Europe, les regards se tournent vers l’Allemagne, qui commence à redouter la fameuse deuxième vague après un regain de contaminations. Sur France Info, le journaliste Laurent Desbonnets prévient que « l’épidémie reprend dans trois endroits différents en Allemagne, où le seuil d’alerte a été largement dépassé ». Parmi eux, un abattoir dans l’Ouest du pays où 200 employés ont été contaminés. L’Institut national de virologie Robert Koch indique une hausse du taux d’infection dans ces nouveaux clusters, passant de 0,7 à 1,1. « Chaque malade contamine en moyenne plus d’une autre personne. Cela veut dire que l’épidémie progresse à nouveau » résume le journaliste.

LIRE AUSSI |  Covid-19 : se baigner est-il risqué ?

L’Allemagne avait été l’un des pays les moins touchés en Europe avec 7 395 décès, 169 218 cas, et un déconfinement dès le 20 avril. Aujourd’hui, certains cantons et quelques villes proches de ces nouveaux foyers épidémiques envisagent déjà un possible reconfinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *