Un homme noir gravement blessé par la police américaine

Un policier tire 7 balles à bout portant dans le dos d'un noir américain
Un policier tire 7 balles à bout portant dans le dos d'un noir américain. — Capture d'écran Twitter

Dimanche dans le Wisconsin (USA), un afro-américain a reçu sept balles dans le dos lors de son interpellation par la police. Une vidéo devenue virale plaide pour une bavure policière.

Les faits rappellent l’assassinat de George Floyd, le 25 mai dernier à Minneapolis (Minnesota). Cette fois-ci, ils se déroulent à Kenosha, dans le Wisconsin. Dimanche, en pleine journée, un afro-américain nommé Jacob Blake est gravement blessé par balle lors de son interpellation par la police. Comme en témoigne une vidéo postée sur les réseaux sociaux et devenue virale, ce père de famille de 29 ans est suivi par deux policiers qui pointent leur arme sur lui alors qu’il regagne sa voiture. L’un des deux policiers l’attrape par son débardeur au moment où il tente d’entrer dans le véhicule et lui tire sept balles dans le dos.

A l’origine, les officiers auraient été appelés pour un incident domestique. Ben Crump, un avocat des droits civiques qui représente également la famille de George Floyd, affirme que la victime s’était interposée dans une dispute entre deux femmes. D’après l’avocat, ses trois fils se trouvaient dans le véhicule. « Ils ont vu un policier tirer sur leur père. Ils seront traumatisés à vie », s’indigne-t-il sur Twitter.

Évacué en hélicoptère vers la ville de Milwaukee à quarante kilomètres, Jacob Blake se trouve aujourd’hui dans un état grave mais stable. L’Etat du Wisconsin a ouvert une enquête criminelle, tandis que « les policiers impliqués ont été mis en congé administratif », d’après le département de la justice de l’Etat. De son côté, la police de Kenosha a appelé à ne pas tirer de conclusions hâtives « jusqu’à ce que l’ensemble des faits soient connus ».

Des mobilisations dans plusieurs villes des Etats-Unis

Dans la lignée du mouvement Black Lives Matter qui avait enflammé les Etats-Unis puis le monde entier suite à la mort de George Floyd, le drame de dimanche a suscité la colère d’une partie de la population américaine. A commencer par Kenosha où des échauffourées ont éclaté entre manifestants et policiers. Des voitures ont été incendiées et le tribunal a été endommagé. Malgré un couvre-feu instauré par les autorités locales dès le lendemain matin, les habitants ont manifesté à nouveau lundi soir au cri de « Pas de justice, pas de paix ! ».

Au-delà du Wisconsin, le drame suscite l’émotion dans tout le pays. Le candidat démocrate à l’élection présidentielle, Joe Biden, s’attriste sur Twitter que « le pays se réveille encore une fois plongé dans la douleur et l’indignation qu’un homme noir américain ait à nouveau été victime d’un abus policier ». Il accompagne son message avec le mot « Assez » sur fond noir. Les stars de la NBA, LeBron James en tête, se sont également indignées. Lundi soir, des rassemblements se sont tenus dans de nombreuses villes des Etats-Unis. A New York, 200 personnes ont défilé le poing levé en criant le nom de Jacob Blake. A Minneapolis, un drapeau américain a été brûlé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *